> RCS
Registre du Commerce et des Sociétés. Fichier centralisant des informations légales. C’est l’instrument de connaissance des entreprises françaises et d’information des tiers permettant de sécuriser le monde des affaires. En France, toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant doit s’inscrire à ce registre.

> Régime micro-social
Correspond au prélèvement à la source des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu.

 

> Régime réel normal
On parle de régime pour qualifier le système d’imposition (cotisations sociales, impôt sur le revenu) d’une entreprise. Le « régime réel normal » est celui dont toutes les entreprises peuvent bénéficier. En pratique, il est réservé aux grandes structures. Les contraintes comptables et déclaratives de ce régime sont en effet très contraignantes. En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes obligatoirement soumis au régime de l’auto-entrepreneur : détermination des cotisations sociales et l’impôt sur le revenu (sur option) simplifié par un calcul de pourcentage. Découvrez le principe de calcul des cotisations de l’auto-entrepreneur >>


> Réseau d’accompagnement
Ce sont des organisations, parfois des associations accueillant les créateurs d’entreprises, dont les auto-entrepreneurs. Par exemple : les chambres de commerce et de métiers, les Boutiques de Gestion, etc.
Elles peuvent vous guider dans vos démarches, vous conseiller, notamment pour choisir le statut le plus adapté à votre activité et vous orienter vers des professionnels de la création d’entreprise : expert-comptable, juriste, spécialistes des marchés, etc. Les réseaux d’accompagnement peuvent également vous aider à obtenir des financements et continuent de vous aider pendant les premières années de votre activité. L’accompagnement a fait ses preuves. Il augmente en moyenne de 50% les chances de réussite du créateur.
Tous les avantages de l’accompagnement >>

> Réseau de financements
Ils financent les créateurs d’entreprises et, pour certains, les auto-entrepreneurs également. Les aides varient selon les réseaux. Il s’agit le plus souvent de prêts à taux zéro ou de prêts d’honneur. Ces fonds jouent alors le rôle de caution auprès des banques et favorisent l’octroi de prêts bancaires.
À titre d’exemple, les réseaux Adie (Association pour le Droit à l’Initiative Economique), France Initiative peuvent financer les auto-entrepreneurs. Découvrir les réseaux d’accompagnement et de financement >>

> RM
Répertoire des métiers. Tout artisan est tenu de s’inscrire à ce registre.

> RSI
Le Régime Social des Indépendants, né en 2006 de la fusion des caisses de protection sociale des chefs d’entreprise est une caisse de Sécurité sociale. Elle est administrée par des représentants de ses assurés, artisans, commerçants et professions libérales.
Elle effectue une mission de service public en gérant la protection sociale obligatoire des chefs d’entreprise indépendants et de leurs ayants-droit.