Compta, les 7 notions de base à maîtriser.


Viadeo

compta-7notions Vous avez choisi d’exercer votre métier en auto-entrepreneur et voici qu’un autre métier s’invite dans l’aventure : celui de comptable. Et comme vous n’y étiez pas spécialement préparé, voici des tableaux de bord pour accélérer votre initiation...

la-compta-c-est-facile Extraits du livre : Créateurs d'entreprise, la compta c'est facile ! De Patrick Jolly, Collection: J'ouvre ma boîte, Dunod, 2012.

Sommaire
1. Compte de résultat et compte de trésorerie
2. Les 4 cas de figure de la situation d’une entreprise
3. Les charges fixes et variables
  4. La marge
5. La notion de prix


 

 

Compte de résultat et compte de trésorerie.

 

 

... le compte d’exploitation enregistre les produits et les charges de votre entreprise. La différence entre les deux donne un résultat d’où son autre nom : compte de résultat. C’est votre comptable qui l’établira grâce aux documents que vous lui fournirez.

Le compte de trésorerie enregistre les recettes et les dépenses de votre entreprise. Il en résulte un solde appelé solde de trésorerie. Votre comptable pointera sur vos relevés bancaires vos dépenses et vos recettes et vérifiera l’exactitude du solde de trésorerie de la banque.

Ainsi, vous comprenez qu’on peut faire un compte d’exploitation de l’entreprise à partir des factures reçues ou émises, que celles-ci aient été réglées ou non. Le règlement d’une facture n’a rien à voir avec le compte d’exploitation. En revanche il affecte le compte de trésorerie.

Alors pourquoi cette différence est-elle si importante et pourquoi j’insiste tant là-dessus ? Parce que si vous ne maîtrisez pas ces deux notions (exploitation et trésorerie), vous vous exposez à de graves déconvenues. Je m’explique :

Ce n’est pas parce que vous avez de l’argent sur le compte bancaire de votre entreprise que vous gagnez de l’argent ! Inversement ce n’est pas parce que vous manquez d’argent sur le dit compte que vous en perdez ! Cela peut vous sembler curieux mais c’est la réalité. Car :

Le compte d’exploitation enregistre les produits et les charges au moment de leur facturation.

Le compte de trésorerie enregistre les recettes et les dépenses au moment de leur paiement.

Ainsi, le compte d’exploitation est hors taxes et le compte de trésorerie est toutes taxes comprises. Ce qui est déjà une différence de taille !

Ensuite, entre le moment ou vous avez émis une facture et celui où elle va vous être réglée, il peut se passer un ou deux mois (voire plus !). De même entre le moment où vous avez reçu une facture et le moment où vous allez la régler il peut y avoir là aussi un ou deux mois.

Donc, pour ne pas vous retrouver dans une situation délicate de trésorerie la première chose à faire : vous faire payer le plus vite possible (sans pour autant fâcher vos clients). Et la deuxième : payer vos factures le plus tard possible (sans fâcher vos fournisseurs).

Sachez enfin qu’une entreprise se développe à un rythme qui peut ne pas être régulier, linéaire. Ainsi, face à une accélération brutale du nombre de commandes, la trésorerie peut être mise à mal, car il faut la plupart du temps financer ces commandes. On appelle ça une crise de croissance. Certaines entreprises ne s’en remettent pas aussi curieux que cela puisse paraître.

 

Conseil pratique

Faites bien la différence entre l’exploitation et la trésorerie. Ce n’est pas parce que vous avez de l’argent sur votre compte bancaire que vous gagnez de l’argent. Et l’inverse est vrai aussi : vous pouvez très bien gagner de l’argent et avoir des problèmes de trésorerie.

Et puis quelquefois, sans que les rythmes de commercialisation ne soient en cause, tout se complique :

un client vous appelle pour vous dire qu’il a des difficultés de trésorerie et vous lui accordez un mois de plus pour payer (vous arrangez son problème mais vous compliquez le vôtre) ;

un fournisseur vous demande un paiement comptant parce qu’il ne vous connaît pas encore et vous ne pouvez pas refuser parce que vous avez vraiment besoin de la marchandise (cela n’arrange pas vos comptes) ;

Ce fameux client, qui vous avait demandé un mois de plus pour payer dépose soudain son bilan et il y a de fortes chances pour que la somme qu’il vous devait soit définitivement perdue. Etc.

À l’inverse, il arrive que des clients paient comptant. C’est le cas de nombreux petits commerces, de grandes surfaces ou d’autres activités « grand public ». L’argent rentre vite et vous payez vos fournisseurs à quarante-cinq jours : la conséquence est que votre trésorerie est confortable mais attention, elle ne vous renseigne pas du tout sur votre compte d’exploitation !




Les 4 cas de figure de la situation d’une entreprise >>


Viadeo